bibliotheq.net - littérature française
 

Comtesse de Ségur - Un bon petit diable

«La voilà mon Dieu! la voilà! dit tout bas Betty.

Charles: - Tant mieux! je vais préparer les diables.»

Avant que Betty eût eu le temps de demander à Charles des explications. Mme Mac'Miche entra.

«De quoi riez-vous? Pourquoi Charles est-il ici? Est-ce une méchanceté que prépare ce petit scélérat?

Oh non! ma cousine! soyez tranquille. Je riais parce que le juge de paix m'a dit: «Tu es un vrai diable! Je
parie que tu en portes les marques.» Et moi j'ai répondu: «Ce ne serait pas, étonnant, car les fées m'ont

promis tout à l'heure de me protéger». Et le juge a eu si peur qu'il m'a mis à la porte, criant que j'attirais

les fées dans sa maison. Et Betty me disait que si j'étais réellement protégé par les fées, tous ceux qui me

toucheraient leur appartiendraient.

Madame Mac'Miche, effrayée: - Il n'y a pas de quoi rire dans tout cela; c'est très bête!... C'est une très
mauvaise plaisanterie, et je vous prie de ne pas la recommencer avec moi. Et prenez garde que cela ne

vous arrive tout de bon! Vous êtes si méchants, que les fées pourraient bien s'emparer de vous...

Charles: - Ce serait tant mieux, car à mon tour je m'emparerais de vous et je vous donnerais aux fées.»

Charles, en disant ces mots, regarda fixement sa cousine et s'efforça de prendre une physionomie si
extraordinaire, que Mme Mac'Miche, de plus en plus alarmée, sentit tout son corps trembler et ses

cheveux se dresser sur sa tête.

Charles fit une gambade, une culbute, un saut vers la porte et disparut. Mme Mac'Miche crut qu'il avait
disparu sur place, tant elle était troublée des paroles de Charles.

Madame Mac'Miche, tremblante: - Betty, Betty! crois-tu réellement que ce mauvais sujet soit ami des
fées?

Betty, faisant semblant de trembler aussi: - Madame! Madame! Je crois..., je ne sais pas,... j'ai peur! Ce
serait terrible! Qu'allons-nous devenir, bon Dieu! Aussi, Madame l'a trop mis hors de lui! Madame l'a

trop battu! Dans son désespoir, il se sera retourné du côté des fées.

Madame Mac'Miche, tremblante: - -Mais il n'a rien senti, puisque j'ai découvert qu'il avait doublé le fond
de sa culotte avec du carton.

Betty: - Du carton! Et où aurait-il eu du carton? Qui est-ce qui lui en aurait donné? Madame voit: c'est
quelque tour des fées.

Madame Mac'Miche:-Mon Dieu! Betty, cours vite à la fontaine de Fairy-Ring, va me chercher de l'eau
[1]; nous en jetterons partout; sur lui aussi, sur ce maudit, quand il viendra.»

Betty partit en courant.

[Note 1: L'eau de fontaine passe pour avoir la vertu de chasser les Fées, et de les empêcher de faire du
mal]

VIII. SUCCÈS COMPLET

Charles avait été jusque chez Juliette; il entra comme un ouragan. «Juliette, Marianne, donnez-moi
quelques sous, de quoi acheter une feuille de papier noir.

< page précédente | 29 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.