bibliotheq.net - littérature française
 

Pierre Choderlos de Laclos - Les Liaisons dangereuses

De... ce 13 août 17**.

LETTRE XII

CÉCILE DE VOLANGES

À LA MARQUISE DE MERTEUIL

Maman est incommodée, Madame; elle ne sortira point, et il faut que je lui tienne compagnie: ainsi je
n'aurai pas l'honneur de vous accompagner à l'Opéra. Je vous assure que je regrette bien plus de ne pas

être avec vous que le Spectacle. Je vous prie d'en être persuadée. Je vous aime tant! voudriez-vous bien

dire à M. le Chevalier Danceny que je n'ai point le Recueil dont il m'a parlé, et que s'il peut me l'apporter

demain, il me fera grand plaisir. S'il vient aujourd'hui, on lui dira que nous n'y sommes pas; mais c'est

que Maman ne veut recevoir personne.

J'espère qu'elle se portera mieux demain.

J'ai l'honneur d'être, etc.

De... ce 13 août 17**.

LETTRE XIII

LA MARQUISE DE MERTEUIL

À CÉCILE DE VOLANGES

Je suis très fâchée, ma belle, et d'être privée du plaisir de vous voir, et de la cause de cette privation.

J'espère que cette occasion se retrouvera. Je m'acquitterai de votre commission auprès du Chevalier
Danceny, qui sera sûrement très fâché de savoir votre Maman malade. Si elle veut me recevoir demain,

j'irai lui tenir compagnie. Nous attaquerons, elle et moi, le Chevalier de Belleroche au piquet; et, en lui

gagnant son argent, nous aurons, pour surcroît de plaisir, celui de vous entendre chanter avec votre

aimable Maître, à qui je le proposerai. Si cela convient à votre Maman et à vous, je réponds de moi et de

mes deux Chevaliers. Adieu, ma belle; mes compliments à ma chère Madame de Volanges. Je vous

embrasse bien tendrement.

De.., ce 13 août 17**.

LETTRE XIV

< page précédente | 20 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.