bibliotheq.net - littérature française
 

Charles R. Daoust - Cent-vingt jours de service actif

les yeux fixés sur les vastes territoires du Nord-Ouest, pendant quatre longs mois des centaines de
familles canadiennes ont vécu dans l'anxiété la plus cruelle; pendant ce temps-là, des centaines de jeunes

Canadiens bravaient toutes les misères, toutes les fatigues, la mort même, pour rétablir la paix et

supprimer la révolte.

Et personne ne racontera leurs souffrances! personne ne redira leurs misères! Laisser passer cette page
d'histoire canadienne sans la graver dans nos annales serait une négligence impardonnable, presqu'un

crime.

Voilà la mission! voilà le devoir!

Quelqu'inexpérimenté que fût l'auteur, il n'a pas reculé devant la grandeur de la tâche imposée. Il
confesse son incapacité et prie le lecteur de prendre en considération sa jeunesse et sa bonne volonté et

de lui pardonner les mille imperfections de son oeuvre.

Lachine 1886.

CHARLES R. DAOUST.

PRÉFACE.

Est-il réellement nécessaire de faire une préface à cet ouvrage? Telle est la question que je me suis posée
et qu'après mûre réflexion j'ai résolue dans l'affirmative. Il faut une préface, quand ça ne serait que pour

expliquer au lecteur le plan sur lequel le livre a été écrit et en donner la raison.

Avant d'entrer en matière, il est de mon devoir de prévenir le public que ce livre n'a aucun but politique.
J'ai voulu m'élever au-dessus de toute discussion de parti et présenter cet ouvrage qui n'aura d'autre

mérite que sa valeur historique. Si, de l'avis de tous ceux qui ont pris part à la campagne de 1885, j'ai fait

un récit fidèle de tous les événements qui ont accompagné le passage du 65ème dans le Nord-Onest, mon

but aura été atteint.

Pour rendre le récit plus clair et le mettre à la portée de tous, j'ai divisé l'ouvrage en quatre parties
distinctes:

1° La Marche; 2° Le Bataillon droit; 3° Le Bataillon gauche et 4° le Retour.

La première partie est le récit des incidents qui ont marqué le départ du 65ème de Montréal et les détails
de sa marche jusqu'à Edmonton. Cette partie est subdivisée en quatre chapitres:

1° De Montréal à Calgarry; 2° Séjour à Calgarry; 3° Le Bataillon droit de Calgarry à Edmonton et 4° Le
Bataillon gauche de Calgarry à Edmonton.

Dans le compte rendu de ces trente-cinq premiers jours de la campagne ainsi que dans tout le reste de cet
ouvrage, je me suis borné à raconter les faits sans m'attacher beaucoup à la forme de style sous laquelle je

les ai présentés.

La deuxième partie est divisée en cinq chapitres: 1° D'Edmonton à Victoria; 2° De Victoria à Fort Pitt; 3°
Fort Pitt et la Butte-aux-Français; 4° A la poursuite de Gros-Ours et 5° Lemay et Marcotte.

La troisième partie, qui est le récit de la vie de garnison des différentes compagnies du bataillon gauche
est naturellement subdivisée en autant de chapitres qu'il y avait de forts: 1° Fort Ostell; 2° Fort

Edmonton; 8° Fort Saskatchewan; 4° Fort Ethier et 5° Fort Normandeau.

< page précédente | 2 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.