bibliotheq.net - littérature française
 

Blaise Pascal - Petits écrits philosophiques et religieux

pourrais refuser avec justice; mais si vous ne le faisiez pas, vous seriez injuste de me la demander, et
assurément vous n'y réussirez pas, fussiez-vous le plus grand prince du monde.

TROISIÈME DISCOURS

Je vous veux faire connaître, Monsieur, votre condition véritable; car c'est la chose du monde que les
personnes de votre sorte ignorent le plus. Qu'est-ce, à votre avis, d'être grand seigneur? C'est être maître

de plusieurs objets de la concupiscence des hommes, et ainsi pouvoir satisfaire aux besoins et aux désirs

de plusieurs. Ce sont ces besoins et ces désirs qui les attirent auprès de vous, et qui font qu'ils se

soumettent à vous: sans cela ils ne vous regarderaient pas seulement; mais ils espèrent, par ces services et

ces déférences qu'ils vous rendent obtenir de vous quelque part de ces biens qu'ils désirent et dont ils

voient que vous disposez.

Dieu est environné de gens pleins de charité, qui lui demandent les biens de la charité qui sont en sa
puissance: ainsi il est proprement le roi de la charité.

Vous êtes de même environné d'un petit nombre de personnes, sur qui vous régnez en votre manière. Ces
gens sont pleins de concupiscence. Ils vous demandent les biens de la concupiscence; c'est la

concupiscence qui les attache à vous. Vous êtes donc proprement un roi de concupiscence. Votre

royaume est de peu d'étendue; mais vous êtes égal en cela aux plus grands rois de la terre; ils sont comme

vous des rois de concupiscence. C'est la concupiscence qui fait leur force, c¹est-à-dire la possession des

choses que la cupidité des hommes désire.

Mais en connaissant votre condition naturelle, usez des moyens qu'elle vous donne, et ne prétendez pas
régner par une autre voie que par celle qui vous fait roi. Ce n'est point votre force et votre puissance

naturelle qui vous assujettit toutes ces personnes. Ne prétendez donc point les dominer par la force, ni les

traiter avec dureté. Contentez leurs justes désirs, soulagez leurs nécessités; mettez votre plaisir à être bien

faisant; avancez-les autant que vous le pourrez, et vous agirez en vrai roi de concupiscence.

Ce que je vous dis ne va pas bien loin; et si vous en demeurez là, vous ne laisserez pas de vous perdre;
mais au moins vous vous perdrez en honnête homme. Il y a des gens qui se damnent si sottement, par

l'avarice, par la brutalité, par les débauches, par la violence, par les emportements, par les blasphèmes!

Le moyen que je vous ouvre est sans doute plus honnête; mais en vérité c'est toujours une grande folie

que de se damner; et c'est pourquoi il n'en faut pas demeurer là. Il faut mépriser la concupiscence et son

royaume, et aspirer à ce royaume de charité où tous les sujets ne respirent que la charité, et ne désirent

que les biens de la charité. D'autres que moi vous en diront le chemin: il me suffit de vous avoir détourné

de ces vies brutales où je vois que plusieurs personnes de votre condition se laissent emporter faute de

bien connaître l'état véritable de cette condition.

DISCOURS SUR LES PASSIONS DE L'AMOUR

L'homme est né pour penser; aussi n'est-il pas un moment sans le faire; mais les pensées pures, qui le
rendraient heureux s'il pouvait toujours les soutenir, le fatiguent et l'abattent. C'est une vie unie à laquelle

il ne peut s'accommoder; il lui faut du remuement et de l'action, c'est-à-dire qu'il est nécessaire qu'il soit

quelquefois agité des passions, dont il sent dans son coeur des sources si vives et si profondes.

Les passions qui sont le plus convenables à l'homme, et qui en renferment beaucoup d'autres, sont
l'amour et l'ambition: elles n'ont guère de liaison ensemble, cependant on les allie assez souvent; mais

elles s'affaiblissent l'une l'autre réciproquement, pour ne pas dire qu'elles se ruinent.

< page précédente | 35 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.