bibliotheq.net - littérature française
 

Blaise Pascal - Pensées

de Lacédémone, d'Athènes, de Rome, et les autres qui sont venus si longtemps après ont fini il y a
longtemps, ceux-ci subsistent toujours et malgré les entreprises de tant de puisants Rois qui ont cent fois

essayé de les faire périr, comme les historiens le témoignent, et comme il est aisé de le juger par l'ordre

naturel des choses, pendant un si long espace d'années, ils se sont toujours conservés ; et s'étendant

depuis les premiers temps jusqu'aux derniers, leur histoire enferme dans sa durée celle de toute notre

histoire.

La loi par laquelle ce peuple est gouverné est tout ensemble la plus ancienne loi du monde, la plus
parfaite, et la seule qui ait toujours été gardée sans interruption dans un État. C'est ce que Philon Juif

montre en divers lieux, et Josèphe admirablement contre Appion, où il fait voir qu'elle est si ancienne,

que le nom même de loi n'a été connu des plus anciens que plus de mille ans après ; en sorte qu'Homère

qui a parlé de tant de peuples ne s'en est jamais servi. Et il est aisé de juger de la perfection de cette loi

par sa simple lecture, où l'on voit qu'on y a pourvu à toutes choses avec tant de sagesse, tant d'équité, tant

de jugement, que les plus anciens Législateurs Grecs et Romains en ayant quelque lumière en ont

emprunté leurs principales lois ; ce qui paraît par celles qu'ils appellent des douze tables, et par les autres

preuves que Josèphe en donne.

Mais cette loi est en même temps la plus sévère et la plus rigoureuse de toutes, obligeant ce peuple pour
le retenir dans son devoir à mille observations particulières et pénibles sur peine de la vie. De sorte que

c'est une chose étonnante qu'elle se soit toujours conservée durant tant de siècles parmi un peuple rebelle

et impatient comme celui-ci ; pendant que tous les autres États ont changé de temps en temps leurs lois,

quoique tout autrement faciles à observer;

[§] Ce peuple est encore admirable en sincérité. Ils gardent avec amour et fidélité le livre où Moïse
déclare qu'ils ont toujours été ingrats envers Dieu, et qu'il sait qu'ils le seront encore plus après sa mort ;

mais qu'il appelle le ciel et la terre à témoins contre eux qu'il le leur a assez dit : qu'enfin Dieu s'irritant

contre eux les dispersera par tous les peuples de la terre : que comme ils l'ont irrité en adorant des Dieux

qui n'étaient point leur leurs Dieux, il les irritera en appelant un peuple qui n'était point son peuple.

[§] Au reste je ne trouve aucun sujet de douter de la vérité du livre qui contient toutes ces choses. Car il y
a bien de la différence entre un livre que fait un particulier, et qu'il jette parmi le peuple, et un livre qui

fait lui- même un peuple. On ne peut douter que le livre ne soit aussi ancien que le peuple.

[§] C'est un livre fait par des auteurs contemporains. Toute histoire qui n'est pas contemporaine est
suspecte, comme les livres des Sibylles et de Trismegiste, et tant d'autres qui ont eu crédit au monde, et

se trouvent faux dans la suite des temps. Mais il n'en est pas de même des auteurs contemporainsS

IX. Injustice, et corruption de l'homme.

L'HOMME est visiblement fait pour penser, c'est toute sa dignité et tout son mérite. Tout son devoir est
de penser comme il faut ; et l'ordre de la pensée est de commencer par soi, par son auteur, et sa fin.

Cependant à quoi pense-t-on dans le monde . Jamais à cela ; mais à se divertir, à devenir riche, à acquérir

de la réputation, à se faire Roi, sans penser à ce que c'est que d'être Roi, et d'être homme.

[§] La pensée de l'homme est une chose admirable par sa nature. Il fallait qu'elle eût d'étranges défauts
pour être méprisable. Mais elle en a de tels que rien n'est plus ridicule. Qu'elle est grande par sa nature !

Qu'elle est basse par ses défauts !

[§] S'il y a un Dieu il ne faut aimer que lui, et non les créatures. Le raisonnement des impies dans le livre

< page précédente | 18 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.