bibliotheq.net - littérature française
 

Pensées

Blaise Pascal

 

AVERTISSEMENT.
I. Contre l'Indifférence des Athées.
II. Marques de la véritable Religion
III. Véritable Religion prouvée par les contrariétés qui sont dans l'homme, et par le péché originel.
IV. Il n'est pas incroyable que Dieu s'unisse à nous
V. Soumission, et usage de la raison.
VI. Foi sans raisonnement.

VII. Qu'il est plus avantageux de croire que de ne pas croire ce qu'enseigne la Religion Chrétienne.
VIII. Image d'un homme qui s'est lassé de chercher Dieu par le seul raisonnement, et qui commence à lire
l'Écriture.

IX. Injustice, et corruption de l'homme.
X. Juifs.
XI. Moïse.
XII. Figures.
XIII. Que la Loi était figurative.

XIV. Jésus-Christ.
XV. Preuves de Jésus-Christ par les prophéties.
XVI. Diverses preuves de Jésus-Christ.
XVII. Contre Mahomet.
XVIII. Dessein de Dieu de se cacher aux uns, et de se découvrir aux autres.

XIX. Que les vrais Chrétiens et les vrais Juifs n'ont qu'une meme Religion.

XX. On ne connaît Dieu utilement que par Jésus-Christ.

XXI. Contrariétés étonnantes qui se trouvent dans la nature de l'homme a l'égard de la vérité,

du bonheur, et de plusieurs autres choses.

XXII. Connaissance générale de l'homme.

XXIII. Grandeur de l'homme.

XXIV. Vanité de l'homme.

XXV. Faiblesse de l'homme.

XXVI. Misere de l'homme.

XXVII. Pensées sur les miracles.

XXVIII. Pensées Chrétiennes.
XXIX. Pensées Morales.
XXX. Pensées sur la mort, qui ont été extraites d'une lettre écrite par Monsieur Pascal sur le sujet de la
mort de Monsieur son Père.

XXXI. Pensées diverses.


AVERTISSEMENT.

LES Pensées qui sont contenues dans ce Livre ayant été écrites et composées par Monsieur Pascal en la
manière qu'on l'a rapporté dans la Préface, c'est-à-dire à mesure qu'elles lui venaient dans l'esprit, et sans

aucune suite ; il ne faut pas s'attendre d'en trouver beaucoup dans les chapitres de ce Recueil, qui sont la

plupart composés de quantité de pensées toutes détachées les unes des autres, et qui n'ont été mises

ensemble sous les mêmes matières. Mais quoiqu'il soit assez facile, en lisant chaque article, de juger s'il

est une suite de ce qui le précède, ou s'il contient une nouvelle pensée ; néanmoins on a crû que pour les

distinguer davantage il était bon d'y faire quelque marque | particulière. Ainsi lorsque l'on verra au

commencement de quelque article cette marque ([§]) cela veut dire qu'il y a dans cet article une nouvelle

pensées qui n'est point une suite de la précédente, et qui en est entièrement séparée. Et l'on connaîtra par

même moyen que les articles qui n'auront point cette marque ne composent qu'un seul discours, et qu'ils

ont été trouvés dans cet ordre et cette suite dans les originaux de Monsieur Pascal.

< page précédente | 1 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.