bibliotheq.net - littérature française
 

Jules Barbey d'Aurevilly - Les Diaboliques

mauvais sujets... quand tout à coup, pour m'étonner davantage encore, il me saisit le bras brusquement:

- Tenez! - me dit-il, - voyez au rideau!

L'ombre svelte d'une taille de femme venait d'y passer en s'y dessinant!

- L'ombre d'Alberte! - fit le capitaine. - Le hasard est par trop moqueur ce soir, ajouta-t-il avec amertume.

Le rideau avait déjà repris son carré vide, rouge et lumineux. Mais le charron, qui, pendant que le
vicomte parlait, avait travaillé à son écrou, venait de terminer sa besogne. Les chevaux de relais étaient

prêts et piaffaient, se sabotant de feu. Le conducteur de la voiture, bonnet d'astracan aux oreilles, registre

aux dents, prit les longes et s'enleva, et une fois hissé sur sa banquette d'impériale, cria, de sa voix claire,

le mot du commandement, dans la nuit:

«Roulez!»

Et nous roulâmes, et nous eûmes bientôt dépassé la mystérieuse fenêtre, que je vois toujours dans mes
rêves, avec son rideau cramoisi.

Le plus bel amour de Don Juan

I

Le meilleur régal du diable, c'est une innocence. (A.)

Il vit donc toujours, ce vieux mauvais sujet?

- Par Dieu! s'il vit! - et par l'ordre de Dieu, Madame, fis-je en me reprenant, car je me souvins qu'elle
était dévote, - et de la paroisse de Sainte-Clotilde encore, la paroisse des ducs! - Le roi est mort! Vive le

roi! Disait-on sous l'ancienne monarchie avant qu'elle fût cassée, cette vieille porcelaine de Sèvres. Don

Juan, lui, malgré toutes les démocraties, est un monarque qu'on ne cassera pas.

- Au fait, le diable est immortel! dit-elle comme une raison qu'elle se serait donnée.

- Il a même...

- Qui?... le diable?...

- Non, Don Juan... soupé, il y a trois jours, en goguette. Devinez où?...

- À votre affreuse Maison-d'Or, sans doute...

- Fi donc, Madame! Don Juan n'y va plus... il n'y a rien là à fricasser pour sa grandesse. Le seigneur Don
Juan a toujours été un peu comme ce fameux moine d'Arnaud de Brescia qui, racontent les Chroniques,

ne vivait que du sang des âmes. C'est avec cela qu'il aime à roser son vin de Champagne, et cela ne se

trouve plus depuis longtemps dans le cabaret des cocottes!

- Vous verrez, - reprit-elle avec ironie, - qu'il aura soupé au couvent des Bénédictines, avec ces dames...

- De l'Adoration perpétuelle, oui, Madame! Car l'adoration qu'il a inspirée une fois, ce diable d'homme!
me fait l'effet de durer toujours.

- Pour un catholique, je vous trouve profanant, - dit-elle lentement, mais un peu crispée, - et je vous prie

< page précédente | 28 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.