bibliotheq.net - littérature française
 

André Gide - Les Caves du Vatican

Arnica, à Blafaphas, hélas! Ah! s'ils l'avaient pu voir! Jamais plus il n'oserait, à présent, reprendre sa
place auprès d'eux... Puis il songeait à sa mission auguste, désormais compromise; il gémissait à

demi-voix:

- C'en est fait! Je ne suis plus digne... Ah! c'en est fait! C'en est fait!

L'accent étrange de ses soupirs cependant avait réveillé Carola. A présent, à genoux au pied du lit, il
martelait à petits coups de poing sa débile poitrine, et Carola stupéfaite l'entendait claquer des dents, et,

parmi ses sanglots, répéter:

- Sauve qui peut! L'Église croule...

A la fin, n'y tenant plus:

- Mais qu'est-ce qui te prend, mon pauvre vieux? Tu deviens fou?

Il se tourna vers elle:

- Je vous en prie, madame Carola, laissez-moi... Il faut absolument que je reste seul. Je vous reverrai
demain matin.

Puis comme, somme toute, il n'en voulait qu'à lui, il l'embrassa doucement sur l'épaule:

- Ah! ce que nous avons fait là, vous ne savez pas combien c'est grave. Non, non! Vous ne savez pas.
Vous ne pourrez jamais savoir.

III.

Sous le nom pompeux de _Croisade pour la délivrance du Pape_, l'entreprise d'escroquerie étendait sur
plus d'une département français ses ramifications ténébreuses; Protos, le faux chanoine de Virmontal,

n'en était pas le seul agent, non plus que la comtesse de Saint-Prix n'en était la seule victime. Et toutes les

victimes ne présentaient pas une égale complaisance, si bien encore tous les agents eussent fait preuve

d'une égale dextérité. Même Protos, l'ancien ami de Lafcadio, après opération, devait garder à carreau; il

vivait dans une continuelle appréhension que le clergé, le vrai, ne devînt instruit de l'affaire, et dépensait

à protéger ses derrières autant d'ingéniosité qu'à pousser de l'avant; mais il était divers, et, de plus,

admirablement secondé; d'un bout à l'autre de la bande (elle avait nom _le Mille-Pattes_) régnaient une

entente et une discipline merveilleuse.

Averti le même soir par Baptistin de l'arrivée de l'étranger et passablement alarmé d'apprendre que
celui-ci venait de Pau, Protos, dès sept heures du matin, s'amena le lendemain chez Carola. Elle était

encore couchée.

Les renseignements qu'il obtint d'elle, le confus récit qu'elle fit des événements de la nuit, de l'angoisse
du "pèlerin" (c'est ainsi qu'elle surnommait Amédée), de ses protestations, de ses larmes, ne pouvaient lui

laisser de doutes. Décidément la prédication de Pau portait fruit; mais non point précisement la sorte de

fruits qu'eût pu souhaiter Protos; il fallait tenir l'oeil ouvert sur ce croisé naïf qui, par ses maladresses,

pourrait bien éventer la mèche...

< page précédente | 70 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.