bibliotheq.net - littérature française
 

André Gide - Les Caves du Vatican

Le romancier, que ces propos désarçonnaient, fit effort pour se remettre en selle:

- Persuadez-vous d'abord qu'il n'y a pas d'inconséquence, non plus en psychologie qu'en physique,
commença-t-il. Vous êtes un être en formation et...

Des coups frappés à la porte l'interrompirent. Mais, comme personne ne se montrait, ce fut Julius qui
sortit. Par la porte qu'il laissait ouverte, un bruit de voix confus parvenait jusqu'à Lafcadio. Puis il y eut

un grand silence. Lafcadio, après dix minutes d'attente, déjà se disposait à partir, quand un domestique en

livrée vint à lui:

- Monsieur le comte fait dire à Monsieur le secrétaire qu'il ne le retient plus. Monsieur le comte a reçu à
l'instant de mauvaises nouvelles de Monsieur son père et s'excuse de ne pouvoir prendre congé de

Monsieur.

Au ton dont tout cela était dit, Lafcadio se douta bien qu'on venait d'annoncer que le vieux comte était
mort. Il maîtrisa son émotion.

- Allons! se disait-il en regagnant l'impasse Claude-Bernard, le moment est venu. It is time to launch
the ship
. D'où que vienne le vent désormais, celui qui soufflera sera le bon. Puisque je ne puis être
tout près du vieux, apprêtons-nous à nous éloigner de lui davantage.

En passant devant la loge il remit au portier de l'hôtel la petite boîte qu'il portait sur lui depuis la veille.

- Vous remettrez ce paquet à Mlle Venitequa, ce soir, quand elle rentrera, dit-il. Et veuillez préparer ma
note.

Une heure après, sa malle faite, il envoyait chercher un fiacre. Il partit sans donner d'adresse. Celle de
son notaire suffisait.

LIVRE TROISIÉME


Amédée Fleurissoire


I.

La comtesse Guy de Saint-Prix, soeur puînée de Julius, que la mort du comte Juste-Agénor avait
brusquement appelée à Paris, n'était pas depuis longtemps de retour dans le coquet château de Pezac, à

quatre kilomètres de Pau, que depuis son veuvage elle ne quittait guère, et moins encore depuis le

mariage et l'établissement de ses enfants - lorsqu'elle y reçut une visite singulière.

Elle rentrait d'une de ces promenades matinales qu'elle avait accoutumé de faire dans un léger dog-car
conduit par elle-même; on vint l'avertir qu'un capucin l'attendait depuis une heure dans le salon.

L'inconnu se recommandait du cardinal André, ainsi que l'attestait la carte de celui-ci qu'on remit à la

comtesse; la carte était sous enveloppe; on y lisait, au-dessous du nom du cardinal, de sa fine et presque

féminine écriture, ces mots:

Recommande à la toute spéciale attention de la comtesse de Saint-Prix, l'abbé J.P. Salus, chanoine de
Virmontal.

C'était tout; et cela suffisait; la comtesse recevait volontiers les gens d'Église; de plus, le cardinal André

< page précédente | 44 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.