bibliotheq.net - littérature française
 

Monsieur Bergeret à Paris

Anatole France

 

I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
X
XI
XII
XIII
XIV
XV
XVI
XVII
XVIII
XIX
XX
XXI
XXII
XXIII
XXIV
XXV
XXVI
XXVII

I

M. Bergeret était à table et prenait son repas modique du soir; Riquet était couché à ses pieds sur un
coussin de tapisserie. Riquet avait l'âme religieuse et rendait à l'homme des honneurs divins. Il tenait son

maître pour très bon et très grand. Mais c'est principalement quand il le voyait à table qu'il concevait la

grandeur et la bonté souveraines de M. Bergeret. Si toutes les choses de la nourriture lui étaient sensibles

et précieuses, les choses de la nourriture humaine lui étaient augustes. Il vénérait la salle à manger

comme un temple, la table comme un autel. Durant le repas, il gardait sa place aux pieds du maître, dans

le silence et l'immobilité.

- C'est un petit poulet de grain, dit la vieille Angélique en posant le plat sur la table.

< page précédente | 1 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.