bibliotheq.net - littérature française
 

Alphonse Daudet - Le Petit Chose

«Il faut dormir.»

Mais un moment après, je recommence de plus belle:

«Et Rouget, Jacques. Est-ce que tu t'en souviens?...»

Là-dessus, nouveaux éclats de rire et causeries à n'en plus finir....

Soudain un grand coup de poing ébranle la cloison de mon côté, du côté de la ruelle. Consternation
générale.

«C'est Coucou-Blanc!... me dit Jacques tout bas dans l'oreille.

- Coucou-Blanc! Qu'est-ce que cela?

- Chut!... pas si haut.... Coucou-Blanc est notre voisine. Elle se plaint sans doute que nous l'empêchons
de dormir.

- Dis donc, Jacques! quel drôle de nom elle a, notre voisine!... Coucou-Blanc! Est-ce qu'elle est jeune?...

- Tu pourras en juger toi-même, mon cher. Un jour ou l'autre, vous vous rencontrerez dans l'escalier.
Mais en attendant, dormons vite.... sans quoi Coucou-Blanc pourrait bien se fâcher encore.»

Là-dessus, Jacques souffle la bougie, et M. Daniel Eyssette (de l'Académie française) s'endort sur
l'épaule de son frère comme quand il avait dix ans.

V. COUCOU-BLANC ET LA DAME DU PREMIER

Il y a, sur la place de Saint-Germain-des-Prés, dans le coin de l'église, à gauche et tout au bord des toits,
une petite fenêtre qui me serre le coeur chaque fois que je la regarde. C'est la fenêtre de notre ancienne

chambre; et, encore aujourd'hui, quand je passe par là, je me figure que le Daniel d'autrefois est toujours

là-haut, assis à sa table contre la vitre, et qu'il sourit de pitié en voyant dans la rue le Daniel d'aujourd'hui

triste et déjà courbé.

Ah! vieille horloge de Saint-Germain, que de belles heures tu m'as sonnées quand j'habitais là-haut, avec
ma mère Jacques!... Est-ce que tu ne pourrais pas m'en sonner encore quelques-unes de ces heures de

vaillance et de jeunesse? J'étais si heureux dans ce temps-là... Je travaillais de si bon coeur!...

Le matin, on se levait avec le jour. Jacques, tout de suite, s'occupait du ménage. Il allait chercher de l'eau,
balayait la chambre, rangeait ma table. Moi, je n'avais le droit de toucher à rien. Si je lui disais: «Jacques,

veux-tu que je t'aide?» Jacques se mettait à rire: «Tu n'y songes pas, Daniel. Et la dame du premier?»

Avec ces deux mots gros d'allusions, il me fermait la bouche.

Voici pourquoi.

Pendant les premiers jours de notre vie à deux, c'était moi qui étais chargé de descendre chercher de l'eau
dans la cour. A une autre heure de la journée, je n'aurais peut-être pas osé! mais, le matin, toute la maison

dormait encore, et ma vanité ne risquait pas d'être rencontrée dans l'escalier une cruche à la main. Je

descendais, en m'éveillant, à peine vêtu. A cette heure-là, la cour était déserte. Quelquefois, un

palefrenier en casaque rouge nettoyait ses harnais près de la pompe. C'était le cocher de la dame du

premier, une jeune créole très élégante dont on s'occupait beaucoup dans la maison. La présence de cet

homme suffisait pour me gêner; quand il était là, j'avais honte, je pompais vite et je remontais avec ma

< page précédente | 78 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.