bibliotheq.net - littérature française
 

Alphonse Daudet - L'Immortel

Astier eut un geste évasif. Il ne pouvait répondre de rien, mais il recommanderait certainement Freydet,
qui lui semblait en progrès réel. «Mon appréciation personnelle, s'il vous la demande, est celle-ci: il y en

a encore un peu trop pour mon goût, mais beaucoup moins que dans ses autres livres. Et dites-lui que son

vieux maître est content.»

De quoi y avait-il trop? de quoi y avait-il moins? Mme Astier le savait probablement, car sans demander
d'explications, elle sortit de table et passa, toute légère, dans le cabinet transformé en salon pour ce

jour-là.

Derrière elle, Léonard Astier, de plus en plus préoccupé, émietta quelques instants avec son couteau ce
qu'il restait de fromage d'Auvergne dans son assiette; puis dérangé de ses réflexions par Corentine, qui

desservait en hâte sans prendre garde à lui, il se leva péniblement, et remontant dans sa soupente par un

petit escalier en échelle de moulin, il vint reprendre sa loupe et le vieux grimoire dont l'examen

l'absorbait depuis le matin.

II

«Hep!... hep!...» Sur le charreton à deux roues qu'il conduit lui-même, correct et droit, les guides hautes,
Paul Astier file bon train vers son mystérieux déjeuner d'affaires: le Pont-Royal, les quais, la place de la

Concorde. Dans ce décor de terrasses, de verdure et d'eau, avec un peu de fantaisie en tête, il pourrait

croire que c'est l'aile de la fortune qui l'emporte, tant la route est unie, la matinée splendide; mais le

garçon n'a pas le crâne mythologique et, tout en roulant, il inspecte les cuirs neufs de l'attelage, s'informe

du grainetier au jeune groom râblé, tassé auprès de lui, l'air blagueur et rageur d'un petit ratier d'écurie.

Encore un, paraît-il, ce grainetier, qui renâcle sur la fourniture. «Ah!» fait Paul distraitement, occupé déjà

d'autre chose. Les confidences de sa mère lui trottent dans l'esprit.... Cinquante-trois ans, la belle

Antonia!... Ce dos, ces épaules, le plus parfait décolletage de la saison. Ce n'est pas Dieu croyable!...

«Hep! là....» Il se la rappelle à Mousseaux, l'été dernier, levée avant tout le monde, courant le parc avec

ses chiens dans la rosée, cheveux au vent, la bouche fraîche.... Ça n'avait pourtant pas l'air d'une femme

fabriquée ... même qu'un jour, en landau, il s'est fait remiser, oh! mais remiser, sans un mot, rien que d'un

coin d'oeil, comme un domestique, pour avoir seulement frôlé une jambe d'Hébé, longue, fine, solide....

Cinquante-trois ans, cette jambe-là, jamais de la vie!... «Hep! hep! gare donc! Est-il traître, ce tournant

du rond-point et de l'avenue d'Antin....» C'est égal! un sale coup qu'on lui monte, à cette pauvre femme,

de lui marier son prince. Car enfin, m'man a beau dire, le salon de la duchesse leur a rudement servi à

tous.... Est-ce que le père serait de l'Académie, sans elle? lui-même, toutes ses commandes.... Et

l'héritage Loisillon, la perspective de ce beau logement sous la coupole.... Non, décidément, les femmes,

comme rosserie!... Et avec ça que les hommes.... Ce d'Athis, quand on pense tout ce qu'elle a fait pour

lui.... Ruiné, vidé, une loque, lorsqu'ils se sont connus. Aujourd'hui, ministre plénipotentiaire, membre de

l'Académie des sciences morales et politiques pour un livre dont il n'a pas écrit un mot: La Mission de

la femme dans le Monde!
Et pendant qu'elle travaille à lui décrocher une Ambassade, lui n'attend que
le décret de l'Officiel pour filer à l'anglaise et, après quinze ans d'un bonheur sans mélange, poser

à sa duchesse un de ces lapins!... En voilà un qui l'a comprise, la mission de la femme dans le monde!...

Faudrait voir à ne pas être plus serin que lui.... «Hep! hep!... porte, s'il vous plaît!»

Le monologue est fini, le charreton en arrêt devant un hôtel de la rue de Courcelles dont le portail s'ouvre
à deux battants, très lent, très lourd, comme faisant une besogne dont il aurait perdu depuis longtemps

l'habitude.

* * * * *

< page précédente | 12 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.