bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Vingt ans après

reviens, plus ennuyé, voilà tout. Au moins, dites- moi, se bat-on un peu plus facilement à Paris?

- Quant à cela, mon cher, c'est charmant; plus d'édits, plus de gardes du cardinal, plus de Jussac ni
d'autres limiers. Mon Dieu! voyez-vous, sous une lanterne, dans une auberge, partout; êtes- vous

frondeur, on dégaine et tout est dit. M. de Guise a tué M. de Coligny en pleine place Royale, et il n'en a

rien été.

- Ah! voilà qui va bien, alors, dit Porthos.

- Et puis avant peu, continua d'Artagnan, nous aurons des batailles rangées, du canon, des incendies, ce
sera très varié.

- Alors, je me décide.

- J'ai donc votre parole?

- Oui, c'est dit. Je frapperai d'estoc et de taille pour Mazarin. Mais...

- Mais?

- Mais il me fera baron.

- Eh pardieu! dit d'Artagnan, c'est arrêté d'avance; je vous l'ai dit et je vous le répète, je réponds de votre
baronnie.

Sur cette promesse, Porthos, qui n'avait jamais douté de la parole de son ami, reprit avec lui le chemin du
château.

XIV. Où il est démontré que, si Porthos était mécontent de son état, Mousqueton était fort satisfait
du sien

Tout en revenant vers le château et tandis que Porthos nageait dans ses rêves de baronnie, d'Artagnan
réfléchissait à la misère de cette pauvre nature humaine, toujours mécontente de ce qu'elle a, toujours

désireuse de ce qu'elle n'a pas. À la place de Porthos, d'Artagnan se serait trouvé l'homme le plus heureux

de la terre, et pour que Porthos fût heureux, il lui manquait, quoi? cinq lettres à mettre avant tous ses

noms et une petite couronne à faire peindre sur les panneaux de sa voiture.

- Je passerai donc toute ma vie, disait en lui-même d'Artagnan, à regarder à droite et à gauche sans voir
jamais la figure d'un homme complètement heureux.

Il faisait cette réflexion philosophique, lorsque la Providence sembla vouloir lui donner un démenti. Au
moment où Porthos venait de le quitter pour donner quelques ordres à son cuisinier, il vit s'approcher de

lui Mousqueton. La figure du brave garçon, moins un léger trouble qui, comme un nuage d'été, gazait sa

physionomie plutôt qu'elle ne la voilait, paraissait celle d'un homme parfaitement heureux.

- Voilà ce que je cherchais, se dit d'Artagnan; mais, hélas! le pauvre garçon ne sait pas pourquoi je suis
venu.

Mousqueton se tenait à distance. D'Artagnan s'assit sur un banc et lui fit signe de s'approcher.

- Monsieur, dit Mousqueton profitant de la permission, j'ai une grâce à vous demander.

- Parle, mon ami, dit d'Artagnan.

< page précédente | 91 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.