bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Vingt ans après

- M. le comte de La Fère, autrement dit Athos; M. du Vallon, autrement dit Porthos, et M. le chevalier
d'Herblay, aujourd'hui l'abbé d'Herblay, autrement dit Aramis.

Le cardinal sourit.

- Des cadets, dit-il, qui s'étaient engagés aux mousquetaires sous de faux noms pour ne pas compromettre
leurs noms de famille. Longues rapières, mais bourses légères; on connaît cela.

- Si Dieu veut que ces rapières-là passent au service de Votre Éminence, dit d'Artagnan, j'ose exprimer
un désir, c'est que ce soit à son tour la bourse de Monseigneur qui devienne légère et la leur qui devienne

lourde; car avec ces trois hommes et moi, Votre Éminence remuera toute la France et même toute

l'Europe, si cela lui convient.

- Ces Gascons, dit Mazarin en riant, valent presque les Italiens pour la bravade.

- En tout cas, dit d'Artagnan avec un sourire pareil à celui du cardinal, ils valent mieux pour l'estocade.

Et il sortit après avoir demandé un congé qui lui fut accordé à l'instant et signé par Mazarin lui-même.

À peine dehors il s'approcha d'une lanterne qui était dans la cour et regarda précipitamment dans le sac.

- Des écus d'argent! fit-il avec mépris; je m'en doutais. Ah! Mazarin, Mazarin! tu n'as pas confiance en
moi! tant pis! cela te portera malheur!

Pendant ce temps le cardinal se frottait les mains.

- Cent pistoles, murmura-t-il, cent pistoles! pour cent pistoles j'ai eu un secret que M. de Richelieu aurait
payé vingt mille écus. Sans compter ce diamant, en jetant amoureusement les yeux sur la bague qu'il

avait gardée, au lieu de la donner à d'Artagnan; sans compter ce diamant, qui vaut au moins dix mille

livres.

Et le cardinal rentra dans sa chambre tout joyeux de cette soirée dans laquelle il avait fait un si beau
bénéfice, plaça la bague dans un écrin garni de brillants de toute espèce, car le cardinal avait le goût des

pierreries, et il appela Bemouin pour le déshabiller, sans davantage se préoccuper des rumeurs qui

continuaient de venir par bouffées battre les vitres, et des coups de fusil qui retentissaient encore dans

Paris, quoiqu'il fût plus de onze heures du soir.

Pendant ce temps d'Artagnan s'acheminait vers la rue Tiquetonne, où il demeurait à l'hôtel de La
Chevrette
...

Disons en peu de mots comment d'Artagnan avait été amené à faire choix de cette demeure.

VI. D'Artagnan à quarante ans

Hélas! depuis l'époque où, dans notre roman des Trois Mousquetaires, nous avons quitté
d'Artagnan, rue des Fossoyeurs, 12, il s'était passé bien des choses, et surtout bien des années.

D'Artagnan n'avait pas manqué aux circonstances, mais les circonstances avaient manqué à d'Artagnan.
Tant que ses amis l'avaient entouré, d'Artagnan était resté dans sa jeunesse et sa poésie; c'était une de ces

natures fines et ingénieuses qui s'assimilent facilement les qualités des autres. Athos lui donnait de sa

grandeur, Porthos de sa verve, Aramis de son élégance. Si d'Artagnan eût continué de vivre avec ces trois

hommes, il fût devenu un homme supérieur. Athos le quitta le premier, pour se retirer dans cette petite

< page précédente | 41 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.