bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Vingt ans après

oui, je l'ai dit et je le répète, nos destinées sont liées irrévocablement, quoique nous suivions une route
différente. Je respecte votre opinion, d'Artagnan; je respecte votre conviction, Porthos; mais quoique

nous combattions pour des causes opposées, gardons-nous amis; les ministres, les princes, les rois

passeront comme un torrent, la guerre civile comme une flamme, mais nous, resterons-nous? j'en ai le

pressentiment.

- Oui, dit d'Artagnan, soyons toujours mousquetaires, et gardons pour unique drapeau cette fameuse
serviette du bastion de Saint-Gervais, où le grand cardinal avait fait broder trois fleurs de lis.

- Oui, dit Aramis, cardinalistes ou frondeurs, que nous importe! Retrouvons nos bons seconds pour les
duels, nos amis dévoués dans les affaires graves, nos joyeux compagnons pour le plaisir!

- Et chaque fois, dit Athos, que nous nous rencontrerons dans la mêlée, à ce seul mot: Place Royale!
passons nos épées dans la main gauche et tendons-nous la main droite, fût-ce au milieu du carnage!

- Vous parlez à ravir, dit Porthos.

- Vous êtes le plus grand des hommes, dit d'Artagnan, et, quant à nous, vous nous dépassez de dix
coudées.

Athos sourit d'un sourire d'ineffable joie.

- C'est donc conclu, dit-il. Allons, messieurs, votre main. Êtes-vous quelque peu chrétiens?

- Pardieu! dit d'Artagnan.

- Nous le serons dans cette occasion, pour rester fidèles à notre serment, dit Aramis.

- Ah! je suis prêt à jurer par ce qu'on voudra, dit Porthos, même par Mahomet! Le diable m'emporte si j'ai
jamais été si heureux qu'en ce moment.

Et le bon Porthos essuyait ses yeux encore humides.

- L'un de vous a-t-il une croix? demanda Athos.

Porthos et d'Artagnan se regardèrent en secouant la tête comme des hommes pris au dépourvu.

Aramis sourit et tira de sa poitrine une croix de diamants suspendue à son cou par un fil de perles.

- En voilà une, dit-il.

- Eh bien! reprit Athos, jurons sur cette croix, qui malgré sa matière est toujours une croix, jurons d'être
unis malgré tout et toujours; et puisse ce serment non seulement nous lier nous-mêmes, mais encore lier

nos descendants! Ce serment vous convient-il?

- Oui, dirent-ils tout d'une voix.

- Ah! traître! dit tout bas d'Artagnan en se penchant à l'oreille d'Aramis, vous nous avez fait jurer sur le
crucifix d'une frondeuse.

XXXII. Le bac de l'Oise

Nous espérons que le lecteur n'a point tout à fait oublié le jeune voyageur que nous avons laissé sur la

< page précédente | 222 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.