bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Vingt ans après

M. de Longueville fut jaloux et alla à son tour à la fenêtre.

- Vive M. de Longueville! cria-t-on aussitôt.

- Mes amis, dit le duc en saluant de la main, retirez-vous en paix, et ne donnez pas la joie du désordre à
nos ennemis.

- Bien! monsieur le duc, dit Broussel de son lit; voilà qui est parlé en bon Français. - Oui, messieurs les
Parisiens, dit le prince de Conti allant à son tour à la fenêtre pour avoir sa part des applaudissements; oui,

M. Broussel vous en prie. D'ailleurs il a besoin de repos, et le bruit pourrait l'incommoder.

- Vive M. le prince de Conti! cria la foule. Le prince salua.

Tous trois prirent alors congé du conseiller, et la foule qu'ils avaient renvoyée au nom de Broussel leur fit
escorte. Ils étaient sur les quais que Broussel de son lit saluait encore.

La vieille servante, stupéfaite, regardait son maître avec admiration. Le conseiller avait grandi d'un pied à
ses yeux.

- Voilà ce que c'est que de servir son pays selon sa conscience, dit Broussel avec satisfaction.

Les médecins sortirent après une heure de délibération et ordonnèrent de bassiner les contusions avec de
l'eau et du sel.

Ce fut toute la journée une procession de carrosses. Toute la Fronde se fit inscrire chez Broussel.

- Quel beau triomphe, mon père! dit le jeune homme, qui, ne comprenant pas le véritable motif qui
poussait tous ces gens-là chez son père, prenait au sérieux cette démonstration des grands, des princes et

de leurs amis. - Hélas! mon cher Jacques, dit Broussel, j'ai bien peur de payer ce triomphe-là un peu cher,

et je m'abuse fort, ou M. Mazarin, à cette heure, est en train de me faire la carte des chagrins que je lui

cause.

Friquet rentra à minuit, il n'avait pas pu trouver de médecin.

XXX. Quatre anciens amis s'apprêtent à se revoir

- Eh bien! dit Porthos, assis dans la cour de l'hôtel de La Chevrette, à d'Artagnan, qui, la figure
allongée et maussade, rentrait du Palais-Cardinal; eh bien! il vous a mal reçu, mon brave d'Artagnan?

- Ma foi, oui! Décidément, c'est une laide bête que cet homme! Que mangez-vous là, Porthos?

- Eh! vous voyez, je trempe un biscuit dans un verre de vin d'Espagne. Faites-en autant.

- Vous avez raison. Gimblou, un verre!

Le garçon apostrophé par ce nom harmonieux apporta le verre demandé, et d'Artagnan s'assit près de son
ami.

- Comment cela s'est-il passé?

- Dame! vous comprenez, il n'y avait pas deux moyens de dire la chose. Je suis entré, il m'a regardé de
travers; j'ai haussé les épaules, et je lui ai dit:

< page précédente | 211 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.