bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Les Trois Mousquetaires

- Milord, madame, pardon, cent fois pardon; mais je l'aimais, Milord, et j'étais jaloux; vous savez ce que
c'est que d'aimer, Milord; pardonnez-moi, et dites-moi comment je puis me faire tuer pour Votre Grâce.

- Vous êtes un brave jeune homme, dit Buckingham en tendant à d'Artagnan une main que celui-ci serra
respectueusement; vous m'offrez vos services, je les accepte; suivez-nous à vingt pas jusqu'au Louvre; et

si quelqu'un nous épie, tuez-le!»

D'Artagnan mit son épée nue sous son bras, laissa prendre à Mme Bonacieux et au duc vingt pas d'avance
et les suivit, prêt à exécuter à la lettre les instructions du noble et élégant ministre de Charles Ier.

Mais heureusement le jeune séide n'eut aucune occasion de donner au duc cette preuve de son
dévouement, et la jeune femme et le beau mousquetaire rentrèrent au Louvre par le guichet de l'Échelle

sans avoir été inquiétés...

Quant à d'Artagnan, il se rendit aussitôt au cabaret de la Pomme de Pin, où il trouva Porthos et Aramis
qui l'attendaient.

Mais, sans leur donner d'autre explication sur le dérangement qu'il leur avait causé, il leur dit qu'il avait
terminé seul l'affaire pour laquelle il avait cru un instant avoir besoin de leur intervention. Et maintenant,

emportés que nous sommes par notre récit, laissons nos trois amis rentrer chacun chez soi, et suivons,

dans les détours du Louvre, le duc de Buckingham et son guide.

CHAPITRE XII. GEORGES VILLIERS, DUC DE BUCKINGHAM

Madame Bonacieux et le duc entrèrent au Louvre sans difficulté; Mme Bonacieux était connue pour
appartenir à la reine; le duc portait l'uniforme des mousquetaires de M. de Tréville, qui, comme nous

l'avons dit, était de garde ce soir-là. D'ailleurs Germain était dans les intérêts de la reine, et si quelque

chose arrivait, Mme Bonacieux serait accusée d'avoir introduit son amant au Louvre, voilà tout; elle

prenait sur elle le crime: sa réputation était perdue, il est vrai, mais de quelle valeur était dans le monde la

réputation d'une petite mercière?

Une fois entrés dans l'intérieur de la cour, le duc et la jeune femme suivirent le pied de la muraille
pendant l'espace d'environ vingt-cinq pas; cet espace parcouru, Mme Bonacieux poussa une petite porte

de service, ouverte le jour, mais ordinairement fermée la nuit; la porte céda; tous deux entrèrent et se

trouvèrent dans l'obscurité, mais Mme Bonacieux connaissait tous les tours et détours de cette partie du

Louvre, destinée aux gens de la suite. Elle referma les portes derrière elle, prit le duc par la main, fit

quelques pas en tâtonnant, saisit une rampe, toucha du pied un degré, et commença de monter un

escalier: le duc compta deux étages. Alors elle prit à droite, suivit un long corridor, redescendit un étage,

fit quelques pas encore, introduisit une clef dans une serrure, ouvrit une porte et poussa le duc dans un

appartement éclairé seulement par une lampe de nuit, en disant: «Restez ici, Milord duc, on va venir.»

Puis elle sortit par la même porte, qu'elle ferma à la clef, de sorte que le duc se trouva littéralement

prisonnier.

Cependant, tout isolé qu'il se trouvait, il faut le dire, le duc de Buckingham n'éprouva pas un instant de
crainte; un des côtés saillants de son caractère était la recherche de l'aventure et l'amour du romanesque.

Brave, hardi, entreprenant, ce n'était pas la première fois qu'il risquait sa vie dans de pareilles tentatives;

il avait appris que ce prétendu message d'Anne d'Autriche, sur la foi duquel il était venu à Paris, était un

piège, et au lieu de regagner l'Angleterre, il avait, abusant de la position qu'on lui avait faite, déclaré à la

reine qu'il ne partirait pas sans l'avoir vue. La reine avait positivement refusé d'abord, puis enfin elle avait

< page précédente | 92 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.