bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Les Trois Mousquetaires

«Voilà le moment de consacrer votre existence au Roi des Rois, dit d'Artagnan, si vous tenez à lui faire
une politesse: Non inutile desiderium in oblatione.

- Allez-vous-en au diable avec votre latin! Mon cher d'Artagnan, buvons, morbleu, buvons frais, buvons
beaucoup, et racontez-moi un peu ce qu'on fait là-bas.»

CHAPITRE XXVII. LA FEMME D'ATHOS

«Il reste maintenant à savoir des nouvelles d'Athos, dit d'Artagnan au fringant Aramis, quand il l'eut mis
au courant de ce qui s'était passé dans la capitale depuis leur départ, et qu'un excellent dîner leur eut fait

oublier à l'un sa thèse, à l'autre sa fatigue.

- Croyez-vous donc qu'il lui soit arrivé malheur? demanda Aramis. Athos est si froid, si brave et manie si
habilement son épée.

- Oui, sans doute, et personne ne reconnaît mieux que moi le courage et l'adresse d'Athos, mais j'aime
mieux sur mon épée le choc des lances que celui des bâtons, je crains qu'Athos n'ait été étrillé par de la

valetaille, les valets sont gens qui frappent fort et ne finissent pas tôt. Voilà pourquoi, je vous l'avoue, je

voudrais repartir le plus tôt possible.

- Je tâcherai de vous accompagner, dit Aramis, quoique je ne me sente guère en état de monter à cheval.
Hier, j'essayai de la discipline que vous voyez sur ce mur et la douleur m'empêcha de continuer ce pieux

exercice.

- C'est qu'aussi, mon cher ami, on n'a jamais vu essayer de guérir un coup d'escopette avec des coups de
martinet; mais vous étiez malade, et la maladie rend la tête faible, ce qui fait que je vous excuse.

- Et quand partez-vous?

- Demain, au point du jour; reposez-vous de votre mieux cette nuit, et demain, si vous le pouvez, nous
partirons ensemble.

- À demain donc, dit Aramis; car tout de fer que vous êtes, vous devez avoir besoin de repos.»

Le lendemain, lorsque d'Artagnan entra chez Aramis, il le trouva à sa fenêtre.

«Que regardez-vous donc là? demanda d'Artagnan.

- Ma foi! J'admire ces trois magnifiques chevaux que les garçons d'écurie tiennent en bride; c'est un
plaisir de prince que de voyager sur de pareilles montures.

- Eh bien, mon cher Aramis, vous vous donnerez ce plaisir-là, car l'un de ces chevaux est à vous.

- Ah! bah, et lequel?

- Celui des trois que vous voudrez: je n'ai pas de préférence.

- Et le riche caparaçon qui le couvre est à moi aussi?

- Sans doute.

- Vous voulez rire, d'Artagnan.

< page précédente | 212 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.