bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Le vicomte de Bragelonne, 4

Le roi fit un geste, et l'intendant se dirigea vers la porte à reculons.

- Mon service! cria le roi.

Le service du roi entra dans l'appartement.

Philippe allait quitter son poste d'observation.

- Un moment, lui dit Aramis avec sa douceur habituelle; ce qui vient de se passer n'est qu'un détail, et
nous n'en prendrons plus demain aucun souci, mais le service de nuit, l'étiquette du petit coucher, ah!

monseigneur, voilà qui est important! Apprenez, apprenez comment vous vous mettez au lit, Sire.

Regardez, regardez!

Chapitre CCXXI - Colbert

L'histoire nous dira ou plutôt l'histoire nous a dit les événements du lendemain, les fêtes splendides
données par le surintendant à son roi. Deux grands écrivains ont constaté la grande dispute qu'il y eut

entre la Cascade et la Gerbe d'Eau, la lutte engagée entre la Fontaine de la Couronne et les

Animaux, pour savoir à qui plairait davantage. Il y eut donc le lendemain divertissement et joie; il y

eut promenade, repas, comédie; comédie dans laquelle, à sa grande surprise, Porthos reconnut M.

Coquelin de Volière, jouant dans la farce des Fâcheux. C'est ainsi qu'appelait ce

divertissement M. de Bracieux de Pierrefonds.

La Fontaine n'en jugeait pas de même, sans doute, lui qui écrivait à son ami M. Maucrou:

C'est un ouvrage de Molière. Cet écrivain, par sa manière, Charme à présent toute la
Cour.
De la façon que son nom court, Il doit être par-delà Rome. J'en suis ravi, car
c'est un homme.

On voit que La Fontaine avait profité de l'avis de Pélisson et avait soigné la rime.

Au reste, Porthos était de l'avis de La Fontaine, et il eût dit comme lui: «Pardieu! ce Molière est mon
homme! mais seulement pour les habits.» À l'endroit du théâtre, nous l'avons dit, pour M. de Bracieux de

Pierrefonds, Molière n'était qu'un farceur.

Mais préoccupé par la scène de la veille, mais cuvant le poison versé par Colbert, le roi, pendant toute
cette journée si brillante, si accidentée, si imprévue, où toutes les merveilles des Mille et Une

Nuits
semblaient naître sous ses pas, le roi se montra froid, réservé, taciturne. Rien ne put le dérider;
on sentait qu'un profond ressentiment venant de loin, accru peu à peu comme la source qui devient

rivière, grâce aux mille filets d'eau qui l'alimentent, tremblait au plus profond de son âme. Vers midi

seulement, il commença à reprendre un peu de sérénité. Sans doute, sa résolution était arrêtée.

Aramis, qui le suivait pas à pas, dans sa pensée comme dans sa marche, Aramis conclut que l'événement
qu'il attendait ne se ferait pas attendre.

Cette fois, Colbert semblait marcher de concert avec l'évêque de Vannes, et, eût-il reçu pour chaque
aiguille dont il piquait le coeur du roi un mot d'ordre d'Aramis, qu'il n'eût pas fait mieux.

Toute cette journée, le roi, qui avait sans doute besoin d'écarter une pensée sombre, le roi parut
rechercher aussi activement la société de La Vallière qu'il mit d'empressement à fuir celle de M. Colbert

ou celle de M. Fouquet.

< page précédente | 151 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.