bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Le vicomte de Bragelonne, 4

- Oh! qu'à cela ne tienne!

Baisemeaux se pencha en arrière pour sonner François, et, par un mouvement tout naturel, il se retourna
vers la porte.

L'ordre était resté sur la table. Aramis profita du moment où Baisemeaux ne regardait pas pour échanger
ce papier contre un autre, plié de la même façon, et qu'il tira de sa poche.

- François, dit le gouverneur, que l'on fasse monter ici M. le major avec les guichetiers de la Bertaudière.

François sortit en s'inclinant, et les deux convives se retrouvèrent seuls.

Chapitre CCXIV - Le général de l'ordre

Il se fit, entre les deux convives, un instant de silence pendant lequel Aramis ne perdit pas de vue le
gouverneur. Celui-ci ne semblait qu'à moitié résolu à se déranger ainsi au milieu de son souper, et il était

évident qu'il cherchait une raison quelconque, bonne ou mauvaise, pour retarder au moins jusqu'après le

dessert. Cette raison, il parut tout à coup l'avoir trouvée.

- Eh! mais, s'écria-t-il, c'est impossible!

- Comment, impossible? dit Aramis. Voyons un peu, cher ami, ce qui est impossible.

- Il est impossible de mettre le prisonnier en liberté à une pareille heure. Où ira-t-il, lui qui ne connaît pas
Paris?

- Il ira où il pourra.

- Vous voyez bien, autant vaudrait délivrer un aveugle.

- J'ai un carrosse, je le conduirai là où il voudra que je le mène.

- Vous avez réponse à tout... François, qu'on dise à M. le major d'aller ouvrir la prison de M. Seldon, N°
3, Bertaudière.

- Seldon? fit Aramis très simplement. Vous avez dit Seldon, je crois?

- J'ai dit Seldon. C'est le nom de celui qu'on élargit.

- Oh! vous voulez dire Marchiali, dit Aramis.

- Marchiali? Ah bien! oui! Non, non, Seldon.

- Je pense que vous faites erreur, monsieur Baisemeaux.

- J'ai lu l'ordre.

- Moi aussi.

- Et j'ai vu Seldon en lettres grosses comme cela.

Et M. de Baisemeaux montrait son doigt.

- Moi, j'ai lu Marchiali en caractères gros comme ceci.

< page précédente | 114 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.