bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Le vicomte de Bragelonne, 2

- Ah! oui, oui, dit Aramis. Je sais en effet, vous m'en aviez déjà parlé l'an dernier; mais le crime m'avait
paru si léger...

- Léger!

- Ou plutôt si involontaire...

- Monseigneur, ce n'est pas involontairement que l'on surprend une pareille ressemblance.

- Enfin, je l'avais oublié, voilà le fait. Mais, tenez, mon cher hôte, dit Aramis en fermant le registre, voilà,
je crois, que l'on nous appelle.

Baisemeaux prit le registre, le reporta vivement vers l'armoire qu'il ferma, et dont il mit la clef dans sa
poche.

- Vous plaît-il que nous déjeunions, monseigneur? dit-il. Car vous ne vous trompez pas, on nous appelle
pour le déjeuner.

- À votre aise, mon cher gouverneur.

Et ils passèrent dans la salle à manger.

Chapitre XCVIII - Le déjeuner de M. de Baisemeaux

Aramis était sobre d'ordinaire; mais, cette fois, tout en se ménageant fort sur le vin, il fit honneur au
déjeuner de Baisemeaux, qui d'ailleurs était excellent.

Celui-ci, de son côté, s'animait d'une gaieté folâtre; l'aspect des cinq mille pistoles, sur lesquelles il
tournait de temps en temps les yeux, épanouissait son coeur.

De temps en temps aussi, il regardait Aramis avec un doux attendrissement.

Celui-ci se renversait sur sa chaise et prenait du bout des lèvres dans son verre quelques gouttes de vin
qu'il savourait en connaisseur.

- Qu'on ne vienne plus me dire du mal de l'ordinaire de la Bastille, dit-il en clignant les yeux; heureux les
prisonniers qui ont par jour seulement une demi-bouteille de ce bourgogne!

- Tous les quinze francs en boivent, dit Baisemeaux. C'est un Volnay fort vieux.

- Ainsi notre pauvre écolier, notre pauvre Seldon, en a, de cet excellent Volnay?

- Non pas! non pas!

- Je croyais vous avoir entendu dire qu'il était à quinze livres.

- Lui! jamais! un homme qui fait des districts... Comment dites-vous cela?

- Des distiques.

- À quinze livres! allons donc! C'est son voisin qui est à quinze livres.

- Son voisin?

- Oui.

< page précédente | 185 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.