bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Le vicomte de Bragelonne, 1

D'Artagnan le prit, et se tournant gravement vers Monck:

- J'ai encore demandé trop peu, je le sais, dit-il; mais croyez-moi, monsieur le duc, j'eusse aimé mieux
mourir que de me laisser guider par l'avarice.

Le roi se remit a rire comme le plus heureux cokney de son royaume.

- Vous reviendrez me voir avant de partir, chevalier, dit-il; j'aurai besoin d'une provision de gaieté,
maintenant que mes Français vont etre partis.

- Ah! Sire, il n'en sera pas de la gaieté comme de l'épée du duc, et je la donnerai gratis a Votre Majesté,
répliqua d'Artagnan, dont les pieds ne touchaient plus la terre.

- Et vous, comte, ajouta Charles en se tournant vers Athos, revenez aussi, j'ai un important message a
vous confier. Votre main, duc.

Monck serra la main du roi.

- Adieu, messieurs, dit Charles en tendant chacune de ses mains aux deux Français, qui y poserent leurs
levres.

- Eh bien! dit Athos quand ils furent dehors, etes-vous content?

- Chut! dit d'Artagnan tout ému de joie; je ne suis pas encore revenu de chez le trésorier... la gouttiere
peut me tomber sur la tete.

Chapitre XXXIV - De l'embarras des richesses

D'Artagnan ne perdit pas de temps, et sitôt que la chose fut convenable et opportune, il rendit visite au
seigneur trésorier de Sa Majesté.

Il eut alors la satisfaction d'échanger un morceau de papier, couvert d'une fort laide écriture, contre une
quantité prodigieuse d'écus frappés tout récemment a l'effigie de Sa Tres Gracieuse Majesté Charles II.

D'Artagnan se rendait facilement maître de lui-meme; toutefois, en cette occasion, il ne put s'empecher
de témoigner une joie que le lecteur comprendra peut-etre, s'il daigne avoir quelque indulgence pour un

homme qui, depuis sa naissance, n'avait jamais vu tant de pieces et de rouleaux de pieces juxtaposés dans

un ordre vraiment agréable a l'oeil. Le trésorier renferma tous ces rouleaux dans des sacs, ferma chaque

sac d'une estampille aux armes d'Angleterre, faveur que les trésoriers n'accordent pas a tout le monde.

Puis, impassible et tout juste aussi poli qu'il devait l'etre envers un homme honoré de l'amitié du roi, il dit
a d'Artagnan:

- Emportez votre argent, monsieur.

Votre argent! Ce mot fit vibrer mille cordes que d'Artagnan n'avait jamais senties en son coeur. Il fit
charger les sacs sur un petit chariot et revint chez lui méditant profondément. Un homme qui possede

trois cent mille livres ne peut plus avoir le front uni: une ride par chaque centaine de mille livres, ce n'est

pas trop.

D'Artagnan s'enferma, ne dîna point, refusa sa porte a tout le monde, et, la lampe allumée, le pistolet
armé sur la table, il veilla toute la nuit, revant au moyen d'empecher que ces beaux écus, qui du coffre

< page précédente | 186 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.