bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - Le vicomte de Bragelonne, 1

- Monsieur, dit généreusement Planchet, je vous donne six semaines.

- Merci, répondit fort civilement le mousquetaire.

Apres quoi, les deux associés relurent l'acte.

- C'est parfait, monsieur, dit Planchet, et feu M. Coquenard, le premier époux de Mme la baronne du
Vallon, n'aurait pas fait mieux.

- Tu trouves? Eh bien! alors, signons.

Et tous deux apposerent leur parafe.

- De cette façon, dit d'Artagnan, je n'aurai obligation a personne.

- Mais moi, j'aurai obligation a vous, dit Planchet.

- Non, car si tendrement que j'y tienne, Planchet, je puis laisser ma peau la-bas, et tu perdras tout. A
propos, peste! cela me fait penser au principal, une clause indispensable, je l'écris: «Dans le cas ou M.

d'Artagnan succomberait a l'oeuvre; la liquidation se trouvera faite et le sieur Planchet donne des a

présent quittance a l'ombre de messire d'Artagnan des vingt mille livres par lui versées dans la caisse de

ladite association.»

Cette derniere clause fit froncer le sourcil a Planchet; mais lorsqu'il vit l'oeil si brillant, la main si
musculeuse, l'échine si souple et si robuste de son associé, il reprit courage, et sans regret, haut la main, il

ajouta un trait a son parafe. D'Artagnan en fit autant. Ainsi fut rédigé le premier acte de société connu;

peut-etre a-t-on un peu abusé depuis de la forme et du fond.

- Maintenant, dit Planchet en versant un dernier verre de vin d'Anjou a d'Artagnan, maintenant, allez
dormir, mon cher maître.

- Non pas, répliqua d'Artagnan, car le plus difficile maintenant reste a faire, et je vais rever a ce plus
difficile.

- Bah! dit Planchet, j'ai si grande confiance en vous, monsieur d'Artagnan, que je ne donnerais pas mes
cent mille livres pour quatre-vingt-dix mille.

- Et le diable m'emporte! dit d'Artagnan, je crois que tu aurais raison.

Sur quoi d'Artagnan prit une chandelle, monta a sa chambre et se coucha.

Chapitre XXI - Ou d'Artagnan se prépare a voyager pour la maison Planchet et Compagnie

D'Artagnan reva si bien toute la nuit, que son plan fut arreté des le lendemain matin.

- Voila! dit-il en se mettant sur son séant dans son lit et en appuyant son coude sur son genou et son
menton dans sa main, voila! Je chercherai quarante hommes bien surs et bien solides, recrutés parmi des

gens un peu compromis, mais ayant des habitudes de discipline. Je leur promettrai cinq cents livres pour

un mois, s'ils reviennent; rien, s'ils ne reviennent pas, ou moitié pour leurs collatéraux. Quant a la

nourriture et au logement, cela regarde les Anglais, qui ont des boeufs au pâturage, du lard au saloir, des

poules au poulailler et du grain en grange. Je me présenterai au général Monck avec ce corps de troupe. Il

m'agréera. J'aurai sa confiance, et j'en abuserai le plus vite possible.

< page précédente | 114 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.