bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 2

- J'en réponds.

- Alors tout est pour le mieux, dit Henri en se levant.

- Vous vous retirez, monsieur? demanda vivement Marguerite.

- Oh! mon Dieu, oui. Voilà tout ce que j'avais à vous dire.

- Et vous allez?...

- Tâcher de nous tirer tous du mauvais pas où ce diable d'homme au manteau rouge nous a mis.

- Oh! mon Dieu, mon Dieu! pauvre jeune homme! s'écria douloureusement Marguerite en se tordant les
mains.

- En vérité, dit Henri en se retirant, c'est un bien gentil serviteur que ce cher M. de La Mole!

VII. La cordelière de la reine mère

Charles était entré riant et railleur chez lui; mais après une conversation de dix minutes avec sa mère, on
eût dit que celle-ci lui avait cédé sa pâleur et sa colère, tandis qu'elle avait repris la joyeuse humeur de

son fils.

- M. de La Mole, disait Charles, M. de La Mole! ... il faut appeler Henri et le duc d'Alençon. Henri, parce
que ce jeune homme était huguenot; le duc d'Alençon, parce qu'il est à son service.

- Appelez-les si vous voulez, mon fils, vous ne saurez rien. Henri et François, j'en ai peur, son plus liés
ensemble que ne pourrait le faire croire l'apparence. Les interroger, c'est leur donner des soupçons: mieux

vaudrait, je crois, l'épreuve lente et sûre de quelques jours. Si vous laissez respirer les coupables, mon

fils, si vous laissez croire qu'ils ont échappé à votre vigilance, enhardis, triomphants, ils vont vous fournir

une occasion meilleure de sévir; alors nous saurons tout.

Charles se promenait indécis, rongeant sa colère, comme un cheval qui ronge son frein, et comprimant de
sa main crispée son coeur mordu par le soupçon.

- Non, non, dit-il enfin, je n'attendrai pas. Vous ne savez pas ce que c'est que d'attendre, escorté comme
je le suis de fantômes. D'ailleurs tous les jours ces muguets deviennent plus insolents: cette nuit même

deux damoiseaux n'ont-ils pas osé nous tenir tête et se rebeller contre nous?... Si M. de La Mole est

innocent, c'est bien; mais je ne suis pas fâché de savoir où était M. de La Mole cette nuit, tandis qu'on

battait mes gardes au Louvre et qu'on me battait, moi, rue Cloche-Percée. Qu'on m'aille donc chercher le

duc d'Alençon, puis Henri; je veux les interroger séparément. Quant à vous, vous pouvez rester, ma mère.

Catherine s'assit. Pour un esprit ferme comme le sien, tout incident pouvait, courbé par sa main puissante,
la conduire à son but, bien qu'il parût s'en écarter. De tout choc jaillit un bruit ou une étincelle. Le bruit

guide, l'étincelle éclaire.

Le duc d'Alençon entra: sa conversation avec Henri l'avait préparé à l'entrevue, il était donc assez calme.

Ses réponses furent des plus précises. Prévenu par sa mère de demeurer chez lui, il ignorait
complètement les événements de la nuit. Seulement comme son appartement se trouvait donner sur le

même corridor que celui du roi de Navarre, il avait d'abord cru entendre un bruit comme celui d'une porte

qu'on enfonce, puis des imprécations, puis des coups de feu. Alors seulement il s'était hasardé à

< page précédente | 40 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.