bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 2

- Où est le concierge? demanda le roi.

- Je l'ai attaché à la grille, dit le duc de Guise.

- Interrogez-le, cousin.

- Il ne voudra pas répondre.

- Bah! on lui fera un petit feu bien sec autour des jambes, dit le roi en riant, et il faudra bien qu'il parle.

Henri regarda vivement par la fenêtre.

- Il n'y est plus, dit-il.

- Qui l'a détaché? demanda vivement le duc de Guise.

- Mort-diable! s'écria le roi, nous ne saurons rien encore.

- En effet, dit Henri, vous voyez bien, Sire, que rien ne prouve que ma femme et la belle-soeur de M. de
Guise aient été dans cette maison.

- C'est vrai, dit Charles. L'Écriture nous apprend: il y a trois choses qui ne laissent pas de traces: l'oiseau
dans l'air, le poisson dans l'eau, et la femme... non, je me trompe, l'homme chez...

- Ainsi, interrompit Henri, ce que nous avons de mieux à faire...

- Oui, dit Charles, c'est de soigner, moi ma contusion; vous, d'Anjou, d'essuyer votre sirop d'oranges, et
vous, Guise, de faire disparaître votre graisse de sanglier.

Et là-dessus ils sortirent sans se donner la peine de refermer la porte. Arrivés à la rue Saint-Antoine:

- Où allez-vous, messieurs? dit le roi au duc d'Anjou et au duc de Guise.

- Sire, nous allons chez Nantouillet, qui nous attend à souper, mon cousin de Lorraine et moi. Votre
Majesté veut-elle venir avec nous?

- Non, merci; nous allons du côté opposé. Voulez-vous un de mes porte-torches?

- Nous vous rendons grâce, Sire, dit vivement le duc d'Anjou.

- Bon; il a peur que je ne le fasse espionner, souffla Charles à l'oreille du roi de Navarre. Puis prenant ce
dernier par-dessous le bras:

- Viens! Henriot, dit-il; je te donne à souper ce soir.

- Nous ne rentrons donc pas au Louvre? demanda Henri.

- Non, te dis-je, triple entêté! viens avec moi, puisque je te dis de venir; viens. Et il entraîna Henri par la
rue Geoffroy- Lasnier.

V. Anagramme

Au milieu de la rue Geoffroy-Lasnier venait aboutir la rue Garnier-sur-l'Eau, et au bout de la rue
Garnier-sur-l'Eau s'étendait à droite et à gauche la rue des Barres.

< page précédente | 26 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.