bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 2

En effet, M. de Nancey, capitaine des gardes, s'avançait sur le balcon de la chambre du roi. Tous les
regards se tournèrent vers lui. Il brisa une baguette en deux morceaux, et, les bras étendus, tenant les

deux morceaux de chaque main:

- Le roi Charles IX est mort! le roi Charles IX est mort! le roi Charles IX est mort! cria-t-il trois fois. Et il
laissa tomber les deux morceaux de la baguette.

- Vive le roi Henri III! cria alors Catherine en se signant avec une pieuse reconnaissance. Vive le roi
Henri III!

Toutes les voix répétèrent ce cri, excepté celle du duc François.

- Ah! elle m'a joué, dit-il en déchirant sa poitrine avec ses ongles.

- Je l'emporte, s'écria Catherine, et cet odieux Béarnais ne régnera pas!

XXXV. Épilogue

Un an s'était écoulé depuis la mort du roi Charles IX et l'avènement au trône de son successeur.

Le roi Henri III, heureusement régnant par la grâce de Dieu et de sa mère Catherine, était allé à une belle
procession faite en l'honneur de Notre-Dame de Cléry.

Il était parti à pied avec la reine sa femme et toute la cour.

Le roi Henri III pouvait bien se donner ce petit passe-temps; nul souci sérieux ne l'occupait à cette heure.
Le roi de Navarre était en Navarre, où il avait si longtemps désiré être, et s'occupait fort, disait-on, d'une

belle fille du sang des Montmorency et qu'il appelait la Fosseuse. Marguerite était près de lui, triste et

sombre, et ne trouvant que dans ses belles montagnes, non pas une distraction, mais un adoucissement

aux deux grandes douleurs de la vie: l'absence et la mort.

Paris était fort tranquille, et la reine mère, véritablement régente depuis que son cher fils Henri était roi, y
faisait séjour tantôt au Louvre, tantôt à l'hôtel de Soissons, qui était situé sur l'emplacement que couvre

aujourd'hui la halle au blé, et dont il ne reste que l'élégante colonne qu'on peut voir encore aujourd'hui.

Elle était un soir fort occupée à étudier les astres avec René, dont elle avait toujours ignoré les petites
trahisons, et qui était rentré en grâce auprès d'elle pour le faux témoignage qu'il avait si à point porté dans

l'affaire de Coconnas et de La Mole, lorsqu'on vint lui dire qu'un homme qui disait avoir une chose de la

plus haute importance à lui communiquer, l'attendait dans son oratoire.

Elle descendit précipitamment et trouva le sire de Maurevel.

- Il est ici, s'écria l'ancien capitaine des pétardiers, ne laissant point, contre l'étiquette royale, le
temps à Catherine de lui adresser la parole.

- Qui, il? demanda Catherine.

- Qui voulez-vous que ce soit, madame, sinon le roi de Navarre?

- Ici! dit Catherine, ici... lui... Henri... Et qu'y vient-il faire, l'imprudent?

- Si l'on en croit les apparences, il vient voir madame de Sauve; voilà tout. Si l'on en croit les
probabilités, il vient conspirer contre le roi.

< page précédente | 218 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.