bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 2

En effet, à peine d'Alençon était-il sorti, que cette tapisserie se souleva et que Marguerite reparut.

- Que pensez-vous de cette visite? demanda Henri.

- Qu'il y a quelque chose de nouveau et d'important.

- Et que croyez-vous qu'il y ait?

- Je n'en sais rien encore, mais je le saurai.

- En attendant?

- En attendant ne manquez pas de venir chez moi demain soir.

- Je n'aurai garde d'y manquer, madame! dit Henri en baisant galamment la main de sa femme.

Et avec les mêmes précautions qu'elle en était sortie, Marguerite rentra chez elle.

XVIII. Le livre de vénerie

Trente-six heures s'étaient écoulées depuis les événements que nous venons de raconter. Le jour
commençait à paraître, mais tout était déjà éveillé au Louvre, comme c'était l'habitude les jours de

chasse, lorsque le duc d'Alençon se rendit chez la reine mère, selon l'invitation qu'il en avait reçue.

La reine mère n'était point dans sa chambre à coucher, mais elle avait ordonné qu'on le fît attendre s'il
venait.

Au bout de quelques instants elle sortit d'un cabinet secret où personne n'entrait qu'elle, et où elle se
retirait pour faire ses opérations chimiques.

Soit par la porte entrouverte, soit attachée à ses vêtements, entra en même temps que la reine mère
l'odeur pénétrante d'un âcre parfum, et, par l'ouverture de la porte, d'Alençon remarqua une vapeur

épaisse, comme celle d'un aromate brûlé, qui flottait en blanc nuage dans ce laboratoire que quittait la

reine.

Le duc ne put réprimer un regard de curiosité.

- Oui, dit Catherine de Médicis, oui, j'ai brûlé quelques vieux parchemins, et ces parchemins exhalaient
une si puante odeur, que j'ai jeté du genièvre sur le brasier: de là cette odeur.

D'Alençon s'inclina.

- Eh bien, dit Catherine en cachant dans les larges manches de sa robe de chambre ses mains, que de
légères taches d'un jaune rougeâtre diapraient ça et là, qu'avez-vous de nouveau depuis hier?

- Rien, ma mère.

- Avez-vous vu Henri?

- Oui.

- Il refuse toujours de partir?

- Absolument.

< page précédente | 121 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.