bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 1

- Et toi, voici ta mort! cria la mère de la fenêtre.

- Prenez garde, monsieur de Coconnas, prenez garde, dit la dame de l'hôtel de Guise.

Mais avant que Coconnas eût pu tourner la tête pour se rendre à ce dernier avis ou pour se soustraire à la
première menace, une masse pesante fendit l'air en sifflant, s'abattit à plat sur le chapeau du Piémontais,

lui brisa son épée dans la main et le coucha sur le pavé, surpris, étourdi, assommé, sans qu'il eût pu

entendre le double cri de joie et de détresse qui se répandit de droite et de gauche.

Mercandon s'élança aussitôt, le poignard à la main, sur Coconnas évanoui. Mais en ce moment la porte
de l'hôtel de Guise s'ouvrit, et le vieillard, voyant luire les pertuisanes et les épées, s'enfuit; tandis que

celle qu'il avait appelée madame la duchesse, belle d'une beauté terrible à la lueur de l'incendie,

éblouissante de pierreries et de diamants, se penchait, à moitié hors de la fenêtre, pour crier aux

nouveaux venus, le bras tendu vers Coconnas:

- Là! là! en face de moi; un gentilhomme vêtu d'un pourpoint rouge. Celui-là, oui, oui, celui-là! ...

X. Mort, messe ou Bastille

Marguerite, comme nous l'avons dit, avait refermé sa porte et était rentrée dans sa chambre. Mais comme
elle y entrait, toute palpitante, elle aperçut Gillonne, qui, penchée avec terreur vers la porte du cabinet,

contemplait des traces de sang éparses sur le lit, sur les meubles et sur le tapis.

- Ah! madame, s'écria-t-elle en apercevant la reine. Oh! madame, est-il donc mort?

- Silence! Gillonne, dit Marguerite de ce ton de voix qui indique l'importance de la recommandation.
Gillonne se tut.

Marguerite tira alors de son aumônière une petite clef dorée, ouvrit la porte du cabinet et montra du doigt
le jeune homme à sa suivante.

La Mole avait réussi à se soulever et à s'approcher de la fenêtre. Un petit poignard, de ceux que les
femmes portaient à cette époque, s'était rencontré sous sa main, et le jeune gentilhomme l'avait saisi en

entendant ouvrir la porte.

- Ne craignez rien, monsieur, dit Marguerite, car, sur mon âme, vous êtes en sûreté. La Mole se laissa
retomber sur ses genoux.

- Oh! madame, s'écria-t-il, vous êtes pour moi plus qu'une reine, vous êtes une divinité.

- Ne vous agitez pas ainsi, monsieur, s'écria Marguerite, votre sang coule encore... Oh! regarde, Gillonne,
comme il est pâle... Voyons, où êtes-vous blessé?

- Madame, dit La Mole en essayant de fixer sur des points principaux la douleur errante par tout le corps,
je crois avoir reçu un premier coup de dague à l'épaule et un second dans la poitrine; les autres blessures

ne valent point la peine qu'on s'en occupe.

- Nous allons voir cela, dit Marguerite; Gillonne, apporte ma cassette de baumes.

Gillonne obéit et rentra, tenant d'une main la cassette, et de l'autre une aiguière de vermeil et du linge de
fine toile de Hollande.

< page précédente | 82 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.