bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 1

- Quoi! monsieur de Coconnas, poursuivit l'hôte avec un malin sourire, vous êtes de ceux de Guise, et
vous ignorez cela?

- Quoi cela?

- Qu'avant-hier, en passant sur la place Saint-Germain- l'Auxerrois, devant la maison du chanoine Pierre
Piles, l'amiral a reçu un coup d'arquebuse.

- Et il est tué? s'écria La Mole.

- Non, le coup lui a seulement cassé le bras et coupé deux doigts; mais on espère que les balles étaient
empoisonnées.

- Comment, misérable! s'écria La Mole, on espère! ...

- Je veux dire qu'on croit, reprit l'hôte; ne nous fâchons pas pour un mot: la langue m'a fourché.

Et maître La Hurière, tournant le dos à La Mole, tira la langue à Coconnas de la façon la plus
goguenarde, accompagnant ce geste d'un coup d'oeil d'intelligence.

- En vérité! dit Coconnas rayonnant.

- En vérité! murmura La Mole avec une stupéfaction douloureuse.

- C'est comme j'ai l'honneur de vous le dire, messieurs, répondit l'hôte.

- En ce cas, dit La Mole, je vais au Louvre sans perdre un moment. Y trouverai-je le roi Henri?

- C'est possible, puisqu'il y loge.

- Et moi aussi je vais au Louvre, dit Coconnas. Y trouverai-je le duc de Guise?

- C'est probable, car je viens de le voir passer il n'y a qu'un instant, avec deux cents gentilshommes.

- Alors, venez, monsieur de Coconnas, dit La Mole.

- Je vous suis, monsieur, dit Coconnas.

- Mais votre souper, mes gentilshommes? demanda maître La Hurière.

- Ah! dit La Mole, je souperai peut-être chez le roi de Navarre.

- Et moi chez le duc de Guise, dit Coconnas.

- Et moi, dit l'hôte, après avoir suivi des yeux les deux gentilshommes qui prenaient le chemin du
Louvre, moi, je vais fourbir ma salade, émécher mon arquebuse et affiler ma pertuisane. On ne sait pas ce

qui peut arriver.

V. Du Louvre en particulier et de la vertu en général

Les deux gentilshommes, renseignés par la première personne qu'ils rencontrèrent, prirent la rue
d'Averon, la rue Saint-Germain-l'Auxerrois, et se trouvèrent bientôt devant le Louvre, dont les tours

commençaient à se confondre dans les premières ombres du soir.

< page précédente | 34 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.