bibliotheq.net - littérature française
 

Alexandre Dumas père - La reine Margot, 1

XXV. Le manteau cerise

Coconnas ne s'était point trompé. La dame qui avait arrêté le cavalier au manteau cerise était bien la reine
de Navarre; quant au cavalier au manteau cerise, notre lecteur a déjà deviné, je présume, qu'il n'était autre

que le brave de Mouy.

En reconnaissant la reine de Navarre, le jeune huguenot comprit qu'il y avait quelque méprise: mais il
n'osa rien dire, dans la crainte qu'un cri de Marguerite ne le trahît. Il préféra donc se laisser amener

jusque dans les appartements, quitte, une fois arrivé là, à dire à sa belle conductrice:

- Silence pour silence, madame. En effet, Marguerite avait serré doucement le bras de celui que, dans la
demi-obscurité, elle avait pris pour La Mole, et, se penchant à son oreille, elle lui avait dit en latin:

Sola sum; introito, carissime.

[Je suis seule; entrez, mon cher.]

De Mouy, sans répondre, se laissa guider; mais à peine la porte se fut-elle refermée derrière lui et se
trouva-t-il dans l'antichambre, mieux éclairée que l'escalier, que Marguerite reconnut que ce n'était point

La Mole.

Ce petit cri qu'avait redouté le prudent huguenot échappa en ce moment à Marguerite; heureusement il
n'était plus à craindre.

- Monsieur de Mouy! dit-elle en reculant d'un pas.

- Moi-même, madame, et je supplie Votre Majesté de me laisser libre de continuer mon chemin sans rien
dire à personne de ma présence au Louvre.

- Oh! monsieur de Mouy, répéta Marguerite, je m'étais trompée!

- Oui, dit de Mouy, je comprends. Votre Majesté m'aura pris pour le roi de Navarre: c'est la même taille,
la même plume blanche, et beaucoup, qui voudraient me flatter sans doute, m'ont dit la même tournure.

Marguerite regarda fixement de Mouy.

- Savez-vous le latin, monsieur de Mouy? demanda-t-elle.

- Je l'ai su autrefois, répondit le jeune homme; mais je l'ai oublié. Marguerite sourit.

- Monsieur de Mouy, dit-elle, vous pouvez être sûr de ma discrétion. Cependant, comme je crois savoir le
nom de la personne que vous cherchez au Louvre, je vous offrirai mes services pour vous guider

sûrement vers elle.

- Excusez-moi, madame, dit de Mouy, je crois que vous vous trompez, et qu'au contraire vous ignorez
complètement...

- Comment! s'écria Marguerite, ne cherchez-vous pas le roi de Navarre?

- Hélas! madame, dit de Mouy, j'ai le regret de vous prier d'avoir surtout à cacher ma présence au Louvre
à Sa Majesté le roi votre époux.

- Écoutez, monsieur de Mouy, dit Marguerite surprise, je vous ai tenu jusqu'ici pour un des plus fermes

< page précédente | 196 | page suivante >

 
La plupart des textes et des images de ce site font partie du domaine public. Les droits d'auteur pour la présentation des matériaux
et le design du site appartiennent à bibliotheq.net. Toute suggestion et correction est la bienvenue.